Faut-il être un bon commercial pour être entrepreneur indépendant?

Faut-il être un bon commercial pour être entrepreneur indépendant?

Classé dans : Actualités | 0

«Je pense que je ne suis pas un bon commercial. J’en suis même certain. Mais si j’ai un produit dans lequel je crois vraiment, je peux surpasser ma timidité et rendre la vente presque naturelle pour moi.». Phil Knight, fondateur de Nike.

A méditer !

C’est souvent ce que j’entends lors de mes rencontres en entretien : je ne suis pas commercial, mais si je crois au produit, alors c’est différent.

Les qualités d’un commercial peuvent-elles suffire pour être un entrepreneur indépendant ?

 

Quelles sont les qualités d’un commercial?

 

Être à l’écoute de son client

Le bon commercial sait faire preuve d’empathie. Il comprend les autres afin d’adapter son discours. Il possède une certaine ouverture d’esprit et se préoccupe surtout des problématiques et des attentes de ses prospects avant de penser à faire une vente.

Le bon commercial ne fait pas passer ses objectifs commerciaux avant la relation humaine car il est convaincu que rien ne peut se construire sur le long terme sans une confiance mutuelle.
Le discours sincère du bon commercial s’accompagne d’un enthousiasme communicatif pour accompagner une vente.

 

Être persévérant

La persévérance ne doit pas être confondue avec l’insistance. Le bon commercial adoptera un suivi client avec méthode. La relation humaine étant toujours au cœur de ses préoccupations, il saura instaurer une relation de confiance tant par son expertise (le bon commercial connait ses produits parfaitement) que par ses attentions personnalisées à son client.

 

Avoir une grande résilience

Le bon commercial dispose de la capacité après un « échec » à revenir dans son état originel de motivation ! Car le bon commercial sait que cela fait partie intégrante du métier. Le bon commercial ne s’offusque pas des refus et n’en fait pas une affaire personnelle. Le bon commercial analyse la situation et en tire les enseignements.

 

Savoir détecter des opportunités et savoir quand décrocher son téléphone

Savoir faire confiance à son instinct et détecter les opportunités avec facilité est une grande qualité. Mais cette qualité ne sera pas couronnée de succès sans le passage à l’action. Le bon commercial saura quand et comment agir pour transformer l’opportunité en RDV ou vente. La capacité à passer à l’action est primordiale pour faire la différence.

 

 

Quelles sont les qualités d’un entrepreneur ?

Avoir une vision

Un entrepreneur sans vision est un entrepreneur voué à l’échec. C’est un peu dur comme raccourci, mais malheureusement c’est une triste réalité.

Combien d’entrepreneurs indépendants démarrent fortement motivés et au bout de 2 ans, ou 3 ans, retournent au salariat ?

Ce qui fait la différence ? Avoir une vision : un projet définit à long terme pour entretenir sa motivation TOUS les jours.

Avoir la vision c’est une des qualités principales des Leaders. C’est voir avant les autres, plus loin que les autres.

Souvent, au démarrage de vos activités, vous croyez dans le potentiel de celles-ci mais les résultats ne sont pas là, et c’est normal. Mais votre entourage vous le fait remarquer, « tu travailles tant, pour pas grand chose » . Mais vous, vous avez la vision que, eux, n’ont pas. Vous savez que vous ne travaillez pas pour ce que vous gagnez aujourd’hui. Mais vous travaillez pour ce que vous êtes en train de créer pour demain.

La principale différence entre ceux qui ont cette « vision » et les autres, c’est le long terme. Certaines personnes pensent (et vivent) au jour le jour, sans anticiper le lendemain, là où d’autre établissent une stratégie à court terme, moyen terme et long terme pour leurs objectifs.

En ayant une vision à long terme, vous ne vous laisserez pas décourager par les obstacles à court terme. Car vous savez où vous allez, et vous avez conscience des difficultés que vous allez traverser.

 

Savoir organiser son plan d’action

Vous êtes à votre compte, indépendant. Votre pire ennemi, c’est VOUS-même. Lorsqu’on embauche à 8h et finit à 18h avec des collègues de travail, un environnement de travail, des objectifs journaliers imposés par sa hiérarchie… c’est facile de se mettre en action. Mais seul, souvent chez soi… par quoi commencer ? Devant l’ampleur de la tâche, il est facile de se laisser distraire, pour à la fin de la journée, ne pas être en phase avec ce que nous aurions du faire…

A 6 mois, à 12 mois…établir un plan d’actions n’est pas que nécessaire, c’est vital !

Ce plan d’action sera assorti d’objectifs chiffrés (en CA, en volume, en nombre de contrats… en fonction de votre activité)

  • Identifier sur 1 an les temps forts pour votre business, les périodes plus difficiles (moins d’activité), les salons pro, les opérations commerciales calendaires…
  • Organiser vos actions sur 1 an et sur 1 mois et sur 1 semaine.
  • Planifier ses tâches et savoir automatiser certaines : tous les lundis telle mission, 1 fois par mois telle tâche…

 

 

Savoir à quel moment déployer toute son énergie et à quel moment prendre du recul

Un entrepreneur à son compte dépense beaucoup d’énergie à la création de son futur ! Il est même difficile de comptabiliser ses heures par semaine.

Il est donc primordial de s’accorder du temps pour souffler. Pas nécessairement le soir ou le week end. Organiser votre temps de travail en vous laissant 1h ou  2 dans une matinée par semaine pour faire votre séance de sport, aller chez le coiffeur ou autre !
C’est aussi une qualité de vie que vous recherchez dans ce statut !

 

Alors pour répondre à la question initiale, oui mais pas que !