Insatisfaits de leur travail, les Français souhaitent majoritairement se reconvertir

Insatisfaits de leur travail, les Français souhaitent majoritairement se reconvertir

Classé dans : Actualités | 0

Un article publié il y a 1 an par le magazine Figaro révélait que, selon une enquête*, 9 français sur 10 souhaiteraient se reconvertir et pas seulement chez les personnes en activité depuis plus de 20 ! 69% des moins de 30 ans y pensent déjà !

 

Les raisons :

  • se rapprocher de ses valeurs
  • rebondir après un licenciement, restructuration
  • ou encore changer de poste par lassitude

A ce jour, 28% des Français ont franchi le cap. Pourquoi si peu ?

Manque d’imagination, ils ne savent pas vers quoi se diriger.

Trop de démarches : choisir une formation, question du financement, sans être certain que cela plaira. Alors on passe pas un bilan de compétence. Un parcours du combattant avant même d’avoir commencer.

Risque trop élevé, la volonté de se stimuler, de découvrir de nouvelles pratiques, un nouveau domaine et se challenger…. c’est bien tentant ?
Sauf qu’il est difficile de se faire embaucher sans expérience et encore plus après avoir développer une expertise pendant 20 ans dans un domaine.
Et cela se complique davantage quand rentre dans le match « l’estime de soi ». Vous êtes un cador dans votre domaine. Mais vous n’en pouvez plus (vous avez tellement donné, puisque vous étiez le meilleur). Vous cherchez une reconversion. Vous vous formez. Et arrive le moment de postuler…. « Vous avez un parcours intéressant, mais il nous faut une personne apte à prendre le poste en main tout de suite ». Ou alors, ce sont les conditions salariales qui ne suivent pas. Mais quand on a construit sa vie avec un rythme financier, qu’on a investit dans sa maison, que ses enfants pratiquent des activités payantes et que et que…. pas si facile que ça d’accepter cette perte. Alors on se dit c’est temporaire, le temps de « gravir à nouveau les échelons » : 1 an, 2 ans, 3 ans…. 7 ans. De quoi faire renoncer à ses envies de changement….

L’étude nous dit 64% n’osent pas ! pas étonnant …

Les rêves s’envolent…

Et concernant l’entrepreneuriat ?

L’étude nous dit : 17% de ceux qui pensent à la reconversion envisagent l’indépendance ? C’est peu également. A tous les freins de la reconversion s’ajoutent celui de l’incertitude des revenus.

Retrouvez l’article ici.

 

Alors Entreprendre Autrement ??

  • Sans risque financier
  • Accompagné gratuitement de A à Z
  • Avec une personne qui est déjà passé par là et qui saura vous guider tous les jours.
  • En commençant à exercer dès le 1er mois tout en étant formé sur le terrain
  • Dans un domaine par lequel tout le monde est concerné
  • Où les valeurs humaines sont la clés de la réussite

 

C’est la vocation d’Okiye. Aider d’autres personnes dans leur réussite.

 

*L’étude est menée sur un échantillon représentatif de 1000 actifs français, âgés de 18 ans et plus, dont: 689 personnes en emploi ; 51% de cadres, 45% de non-cadres et 4% d’autres statuts (autoentrepreneurs, artisans…) ; 70% de femmes et 30% d’hommes ; 80% du secteur privé, 20% du secteur public.