Le MLM, une franchise « simplifiée » ?

Le MLM, une franchise « simplifiée » ?

Classé dans : Actualités | 0

Et si le MLM n’était finalement qu’une franchise « simplifiée », un franchisé qui n’aurait pas pignon sur rue.

Je ne suis pas une professionnelle de la franchise, mais étudions les similitudes :

 

Franchise

MLM

 

Investissement de base

Variable, mais généralement élevé (60 000€ en moyenne)

Faible (kit de démarrage 350€ en moyenne)

Local commercial ?

oui

non

 

 

 

 

Stock ?

oui

non obligtoire

 

 

 

 

Royalties à payer à sa société partenaire ou franchiseur ?

oui

non

 

 

 

Statut juridique ?

SARL / EURL

VDI, puis SARL/EURL si l’activité se développe suffisamment

 

Cahier des charges imposé par la société partenaire ou franchiseur ? (hors contraintes réglementaires)

Oui : règles d’implantation et organisationnelles

Non : liberté totale dans sa manière d’exercer

 

Développement du réseau à la responsabilité du franchisé ou du partenaire MLM ?

non

oui

 

Transmission du savoir-faire, duplicabilité du modèle d’affaire / assistance de la part du réseau ?

Oui : transmission d’un concept marketing éprouvé, rôdé, clair et précis.

En principe oui… Mais dans les faits, cela dépend du réseau qu’on intègre. La duplication est souvent bien moins efficace qu’en franchise.

 

 

Globalement, le MLM a beaucoup moins de contraintes que ce soit en termes d’investissements ou d’organisation de son affaire. A l’inverse, du fait que l’activité soit moins cadrée et ne bénéficie pas d’une grande visibilité immédiate, une affaire MLM peut être plus compliquée à développer, et demande du temps.