Se lancer dans l’entrepreneuriat

Se lancer dans l’entrepreneuriat

Classé dans : Actualités | 0

«Sur les 6 millions de personnes qui envisagent d’entreprendre, seules 300 000 osent l’aventure», annoncent sur leur site les professeurs du Conservatoire nationale des arts et métiers (CNAM).

Alors pourquoi seulement 20% concrétise leur projet ? Quels sont les éventuels  freins ?

Le sentiment d’être seul à bord administrativement?
Créer son auto-entreprise est relativement simple au premier abord : se connecter sur l’autoentrepreneur.fr.  Suivre les indications. Cela prend moins de 15 min. Ensuite, vous êtes indépendant, certes, mais seul. Pour les questions d’ordre administrative, il n’est pas toujours aisé de savoir à qui s’adresser. Et la peur de commettre une erreur, de voir une taxe arrivée, un redressement pour une erreur de déclaration…

Disposer d’une mise de départ ?
En fonction du secteur visé et de l’offre proposée, il n’est pas garanti d’occasionner des rentrées d’argent immédiatement. Parfois, des investissements de départ sont nécessaires (matériels, local…). Des prêts peuvent être octroyer dès le démarrage. Mais commencer son activité endetté demande d’accepter une pression supplémentaire que tout le monde n’accepte pas de vivre.

Trouver des clients ?
Le nerf de la guerre. Vous aurez beau être le plus doué dans votre business, avoir les meilleurs idées… si personne n’en a connaissance, l’aventure s’arrêtera rapidement. Il faut donc disposer de connaissances solides en matière de communication (stratégie, outils papier, digitaux, canaux de diffusion….). Avoir la fibre commerciale afin de créer un véritable réseau de recommandations.

Organiser son temps de travail ?
Soit ton pire patron et ton meilleur salarié ! Automatiser ses tâches de travail, définir ses priorités, distinguer l’urgence de l’importance… autant de difficulté auquel un nouvel entrepreneur peut être confronté.

 

Et si entreprendre pouvait être différent ?

Entreprendre autrement, indépendant mais jamais seul, sans formalité administrative, sans capital de départ, avec l’entraide de ses confrères ?
Un nouveau modèle d’affaire se développe en France depuis quelques années. Un modèle alliant développement personnel, développement professionnel, où votre meilleur atout sera VOUS !

 

Infos complémentaires sur demande